Les différences entre psy


En plus de l'aide et du support que peuvent nous accorder nos amis, nos parents ou un groupe d'entraide, il peut être vraiment utile de consulter un professionnel. Bien sûr, il y a plusieurs sortes de psy et de professionnels de la psychologie. Alors, qui consulter?


Le psychiatre :

il a d'abord étudié la médecine et s’est par la suite spécialisé dans les troubles psychiatriques. En tant que médecin, il est habilité à prescrire des médicaments lorsque cela s’avère nécessaire (antidépresseur, anxiolytique, psychotropes divers).

Le psychiatre est un médecin spécialisé dans la santé mentale et les troubles mentaux tels que la schizophrénie, les psychoses, les troubles bipolaires, la dépression.

Actuellement la formation du médecin psychiatre se compose de 6 années de formation commune à l'ensemble des médecins et de 4 années de spécialité de psychiatrie.

À ces 10 années, le psychiatre a la possibilité d'ajouter 2 années de formation complémentaire (par exemple pédopsychiatrie).

La plupart des psychiatres, et il y a toujours des exceptions, n'ont pas fait d'étude spécifique et poussée en psychologie ni dans une méthode de psychothérapie.

Ils ne sont pas soumis à l'obligation d'avoir exploré leur propre fonctionnement, ni d'être accompagnés professionnellement par un superviseur.

Le psychologue :

Il s'agit d'un professionnel qui possède une formation universitaire spécialisée en psychologie. Cette formation est centrée sur la compréhension du comportement humain et sur l'apprentissage de techniques visant à aider le client à résoudre ses difficultés personnelles. Il utilise parfois des tests pour dépister les styles de personnalités, certaines pathologies et des traits singuliers comme la surdouance par exemple.

Les psychologues ne sont pas forcément des thérapeutes. Les consultations des psychologues peuvent être prises en charge par la sécurité sociale, à condition de se rendre dans un centre agréé par cette dernière (les centres médico-psychologiques ou CMP - les CMPP pour les consultations d'enfants) et de bénéficier d'une prescription médicale.

Ils ne sont pas soumis à l'obligation d'avoir exploré leur propre fonctionnement, ni d'être accompagnés professionnellement par un superviseur.


Le psychanalyste :

Grâce à une écoute non directive, il aide le patient à faire émerger son inconscient. Il ne donne aucun médicament, il n'y est pas habilité. Son travail par la parole ne vise pas à guérir (même si cela se produit, ce n'est pas le projet) mais à rencontrer l'inconscient. La cure psychanalytique peut durer plusieurs années, avec une fréquence régulière de une a plusieurs séances par semaine. Il s'agit d'un travail sur l'inconscient fait par la conscience !

La formation des psychanalystes dure plusieurs années et implique que ceux-ci suivent eux-mêmes une psychanalyse, ainsi qu'une école de psychanalyse selon les travaux de Sigmung Freud et ses successeurs (Lacan, Jung...)


Et le praticien en psychothérapie ?

Ils sont formés pendant environ 5 ans dans une école de psychothérapie dont les enseignants sont des thérapeutes certifiés, des cliniciens et des psychiatres. Ils suivent eux mêmes une psychothérapie en parallèle de leur formation et sont supervisés par un thérapeute certifié et validé comme superviseur dès qu'ils reçoivent des patients. C'est à dire que dans le respect de la confidentialité, ils soumettent leur travail à un thérapeute plus expérimenté qui les aident à prendre du recul sur l'accompagnement en cours.

Entre autres, ils reçoivent plusieurs centaines d'heure de formation à la psychopathologie, c'est à dire la connaissance des différentes pathologies du psychisme, leur diagnostic et leurs modalités d'accompagnement.  Ils sont formés à l'écoute, à la relation d'aide et de soin et à un corpus théorique et pratique qui leur permet de poser un diagnostic et des hypothèses d'intervention.

Leur formation enfin est ancrée dans des centaines d'heures de pratique en ateliers.

Ils ne sont pas habilités à délivrer des médicaments, n'étant pas médecins, et leurs consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, bien que certains médecins puissent vous diriger vers un praticien de psychothérapie.


Qu'est-ce qu'une psychothérapie? Faire une démarche, consulter un professionnel de la psychothérapie, c'est avant tout se décider à affronter ses difficultés personnelles et s'engager dans un processus pour les résoudre. C'est s'impliquer dans un processus de changement qui vous permettra d'enrichir votre vie. C'est choisir de changer et de grandir mais c'est une expérience qui exige une bonne dose de courage et quelques efforts... C'est quelquefois exigeant.

La psychothérapie est une démarche personnelle que vous faites uniquement pour vous-même, le professionnel que vous choisirez pour vous accompagner est là pour vous aider à y voir plus clair. Il ne possède pas les solutions mais il sait comment vous accompagner afin de vous permettre de découvrir vos propres solutions et votre façon personnelle de transformer votre vie.

La psychothérapie se déroule entre vous et votre psychothérapeute à une fréquence variable (de 1 fois par semaine à 1 fois par mois en fin de thérapie - à voir avec le thérapeute). Les entrevues peuvent aussi prendre des formes variées et elles dépendent de l'orientation théorique et des techniques thérapeutiques qui seront utilisées. Quelquefois, des exercices peuvent s'ajouter à votre processus à l'extérieur des séances de psychothérapie.

La longueur du processus est aussi variable et peut s'échelonner de quelques semaines à plusieurs années. Tout cela dépend de vos objectifs, de pourquoi vous entreprenez cette démarche et des résistances qui vont se mettre en place.

Rappelez-vous qu'en tout temps vous pouvez discuter avec votre thérapeute de ces questions. Il doit pouvoir répondre clairement à vos interrogations avant que vous puissiez vous engager avec confiance dans votre démarche psychothérapeutique. Tout cela pourra être discuté lors des premières rencontres et c'est à ce moment que vous déciderez ou non de vous engager dans une démarche avec ce professionnel. Vous n'avez pas à poursuivre une démarche avec quelqu'un avec qui vous ne vous sentez pas confortable. C'est à vous de parler de votre inconfort et de questionner votre thérapeute si vous ne comprenez pas bien ses interventions ou le déroulement des rencontres.

.